Revenus : 1% des personnes les plus aisées gagnent en moyenne sept fois plus que le reste de la population

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

D’après une étude de l’Insee publiée mardi 5 juin 2018, 1% de la population a perçu, en 2015, 7% de la masse des revenus en 2015 et 30% des revenus du patrimoine déclarés.

Emmanuel Macron devrait annoncer les mesures retenues dans le plan anti-pauvreté début juillet, à Versailles.Emmanuel Macron devrait annoncer les mesures retenues dans le plan anti-pauvreté début juillet, à Versailles. (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)

En 2015, 1% de la population a perçu, 7% de la masse des revenus et 30% des revenus du patrimoine déclarés, révèle une étude de l’Insee mardi 5 juin. Une personne seule se situait, en 2015, dans le 1% des plus hauts revenus si elle avait un revenu supérieur ou égal à 8 850 euros par mois, précise cette étude.

En moyenne, les très hauts revenus gagnent près de sept fois plus que l’ensemble de la population (6,8%). Si les personnes au-dessus de 106 210 euros, soit 8 850 euros mensuels, font partie du 1% le plus aisé de la population, la dispersion des revenus initiaux est conséquente : ils peuvent gagner jusqu’à 200 fois plus.

Ces ménages les plus aisés ont des revenus du patrimoine plus fréquents et plus importants que le reste de la population ; 25% de leur revenu total est constitué de revenus du patrimoine. Par ailleurs, 20% d’entre eux déclarent des revenus exceptionnels, contre seulement 2% du reste de la population.

Ces ménages à très hauts revenus vivent notamment en Île-de-France

Ces ménages se composent surtout de couples sans enfant à charge, dont le déclarant est âgé en moyenne de 59 ans. Ces ménages à très hauts revenus sont majoritairement propriétaires de leur résidence principale et vivent notamment en Île-de-France. La région héberge 42% des ménages des 1% les plus aisés, et 66% des 0,01% les plus aisés. Près de la moitié de ce dix-millième le plus aisé de la population vit à Paris, et 11% dans les Hauts-de-Seine.

Selon l’étude, ces très hauts revenus ont des ressources très diversifiées. Ils déclarent davantage de revenus du travail indépendant et de revenus du patrimoine.

Ils acquittent 25% du total de l’impôt sur le revenu.

Crédit:  franceinfoRadio France

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif.

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

RatRaceVignette

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »