5 conseils pour trouver un logement en location

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

EPARGNEIMMOBILIERUNCATEGORIZED

5 conseils pour trouver un logement en location

Des annonces de location de logement, on en trouve assez facilement. Mais comment être sûr que c’est le logement qui vous correspond ? Voici quelques conseils pour orienter votre recherche de logement et pour vous permettre de trouver la location idéale.

1/ Evaluer votre budget et vos besoins

Avant d’entamer votre recherche de location, commencez par établir le budget que vous pouvez consacrer à votre loyer. Pour vous assurer que vous pourrez payer le loyer, la plupart des bailleurs demande à ce que le total des revenus mensuels du (ou des) locataire(s) soit au moins trois fois égal au montant du loyer. Autrement dit, pour un loyer de 800€, vous (ou votre couple) devez gagner au moins 2400€ nets par mois.

En fonction de ce budget, vous pouvez établir un secteur dans lequel vous loger en fonction du prix moyen au m². Vous pouvez choisir de louer un logement vide ou meublé. Un loyer en location meubléeest plus élevé mais il vous fait économiser des frais d’aménagement. Avez-vous envisagé la colocation entre adultes ?

Vous en déduirez également le type de bien que vous pouvez rechercher et si cela est compatible avec vos besoins : maison, appartement, superficie, nombre de pièces… Plus vous établirez de critères, plus vous gagnerez de temps pour votre recherche immobilière. Sur Bien’ici, la liste des résultats se met à jour instantanément lorsque vous renseignez vos critères et vous accédez ainsi aux bonnes annonces en quelques clics.

Le propriétaire-bailleur peut exiger que vous ayez un garant. Pensez alors à contacter la personne qui se portera garant pour vous. Il faut s’assurer qu’elle sera également capable d’assumer votre loyer le cas échéant.

2/ Trouver le logement de vos rêves grâce aux annonces immobilières

Vous trouverez des annonces immobilières un peu partout : sur internet et dans les journauxprincipalement. N’oubliez pas les vitrines des agences immobilières : elles mettent régulièrement des annonces en vitrine et éditent également des listes de logements disponibles.

Pensez également à vous renseigner auprès de votre entreprise. Elle pourrait bénéficier de solutions avec des parcs locatifs ou adhérer au dispositif Locapass.

Selon vos revenus et votre situation, vous pouvez peut-être déposer un dossier pour un logement social, mais l’attente peut être longue.

3/ Bien comprendre les annonces

Les annonces immobilières recèlent d’informations mais prudence, car vous pourriez avoir de mauvaises surprises si ne savez pas les décoder !

Tout d’abord, il y a un vocabulaire particulier :

  • Désignation des surfaces par F1, T3, etc… : le studio est la plus petite surface légale et comprend une seule pièce avec un coin cuisine ouverte et une salle d’eau ou de bain séparée. Les surfaces des autres appartements sont désignées par la lettre T (type), F (fonction) ou P (pièce) et un numéro. Ce numéro indique le nombre de pièces hors cuisine et salle de bains. Les lettres sont utilisées différemment selon la surface en mètres carrés des pièces. Par exemple, un appartement avec une chambre et un salon de 30 m² sera désigné « P3 » ou « F2 bis » ou « T2 bis », pour indiquer que l’une des pièces est grande. Il n’y a pas de différences entre un F4 et un T4.
  • Abréviations des noms des pièces : chb pour chambre, sdb pour salle de bain
  • La salle d’eau signifie qu’il n’y a qu’une douche et pas de baignoire
  • Un loft est généralement un ancien atelier aménagé pour y habiter, avec peu de cloisons et beaucoup de lumière
  • Un duplex est un appartement à deux étages avec escalier intérieur. Il ne faut pas le confondre avec une mezzanine, qui n’a pas de hauteur sous plafond habitable.
  • Un souplex est un duplex sauf que l’étage se situe sous le rez-de-chaussée et est donc généralement moins lumineux

Assurez-vous déjà de décrypter ce vocabulaire pour ne pas être déçu pendant la visite.

De même, les annonces sont parfois floues. « Belle vue », « commerces à proximité », « immeuble récent »… N’hésitez pas à contacter l’agence ou le bailleur pour avoir plus de précisions.

4/ Passer par un professionnel ou de particulier à particulier ?

Faut-il s’intéresser aux annonces des particuliers ou des professionnels ?

Passer directement par un propriétaire-bailleur vous permet de pouvoir éventuellement négocier une réduction de loyer contre travaux par exemple et vous dispense des frais d’agence immobilière. Mais les particuliers sont souvent plus exigeants quant au dossier de leur futur locataire.

Passer par un professionnel comporte des avantages non négligeables : il peut vous aider dans vos recherches et à affiner vos besoins, et vous faire gagner beaucoup de temps. Un agent immobilier dispose souvent d’un grand portefeuille d’offres et pourra vous conseiller sur le bon logement en fonction de votre dossier.

Conseils :
• Assurez-vous que l’agence immobilière dispose d’une carte professionnelle
• Ne versez aucune somme d’argent avant la signature du bail !

5/ Créer des alertes e-mail sur Bien’ici

Bien’ici étant constamment mis à jour avec de nouvelles offres, le plus simple pour ne pas manquer une nouvelle annonce correspondant à votre recherche est de créer une alerte.

Ainsi, vous recevrez les nouvelles annonces directement dans votre boite mail.

Comment créer une alerte sur Bien’ici ?


Si une annonce retient votre attention, prenez contact rapidement et n’hésitez pas à réaliser plusieurs visites du logement.

Trouver un logement dans lequel vous vous sentez bien est important. Mais c’est encore mieux de vivre dans un environnement qui vous correspond ! C’est pourquoi Bien’ici vous aide à trouver la location idéale en vous proposant en plus des annonces immobilières de nombreuses informations sur les quartiers, les transports, les commerces et les services dans toutes les villes de France. Bonne recherche !

Crédit: Bien’ici

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif.

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante.

A travers des levées de fonds régulières, sur la plateforme Leetchi, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds offre en cadeau Iphone X ou Galaxy S9 ainsi que des participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

VignetteCIISA

A lire :

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

Tagué 

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Rechercher

Mots-clefs

Investissement locatif

Investissement participatif

Bailleur solidaire

Logement

Rentabilité

Placement

Cgpi

Defiscalisation

Crowfunding

Leetchi

Levée de fonds

Immobilier participatif

Immobilier solidaire

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »