La polygamie quadruplerait le risque cardiaque

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Source : European society of cardiology. 28 avril 2015

Le risque cardiaque chez les hommes serait-il directement lié au nombre de femmes ? C’est en tout cas l’interprétation maladroite que certains esprits machistes seraient tentés de conclure au vu des résultats d’une étude qui vient d’être présentée au congrès de l’Asian Pacifique Society of Cardiology, qui se tient actuellement à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis. Elle montre, en effet une association entre la polygamie et la fréquence et la sévérité des maladies cardiaques.

“Notre Toît” (notretoît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat partagé, maisons passives, en achat immobilier ou location immobilière.

Il propose une alternative intéressante à la classique maison de retraite, mapad ou ehpad. Grâce à des résidences senior, des villages senior, Notre Toît.fr offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.

Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire de la silver économie et du bien-être des seniors.

Un acteur solidaire également dans l’investissement immobilier, neuf ou locatif et dans l’achat locatif.

Réalisée en Arabie saoudite et aux Emirats Arabes Unis, cette étude prospective, observationnelle, multicentrique a inclus 687 hommes mariés venus subir une coronarographie dans l’un des 5 hôpitaux participants. La moyenne d’âge était de 59 ans. 56% des sujets présentaient un diabète, 57% une hypertension, 45% un antécédent de maladie coronaire. Deux tiers de ces hommes avaient une épouse, 19% en avaient deux, 10% trois et 3% étaient mariés à quatre femmes.

Les analyses statistiques ont montré de façon significative que la polygamie multipliait par 4,6 le risque de maladie coronaire, et par 2,6 celui de d’artériopathies multiples. En outre, une association a été trouvée entre l’augmentation du nombre d’épouses et la sévérité des atteintes.

Plusieurs éléments peuvent contribuer à l’explication de ce lien. En particulier, les hommes polygames ont des besoins financiers plus importants et nécessitent souvent d’avoir des emplois complémentaires. Les trajets sont aussi multipliés. En outre la satisfaction qui doit être égale pour l’ensemble des épouses pourrait constituer un facteur de stress influant sur le risque cardiaque.

Les auteurs restent cependant prudents devant ces données, soulignant qu’il s’agit là d’un simple lien statistique et en aucun cas, une relation de cause à effet.

D’autres études sont donc nécessaires pour préciser cette association. Et le Pr Michel Komajda, past-président de l’European Society of Cardiology (ESC), ajoute qu’“il serait intéressant d’évaluer aussi l’effet de la polygamie sur les femmes” !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »